Comment ai-je pu te laisser autant d’espace? Oui, toi voiture!

marie Conseils, Non classé Laisser un commentaire

2 minutes

Lorsque je suis née, tu étais déjà là.

Je ne pouvais pas t’avoir pour moi seule, j’te partageais donc avec frérot, papa et maman.

Quelques années plus tard, j’étais assez grande pour t’avoir à moi toute seule! OH MY GOD! La liberté, drette-là devant de moi.

Papa me donnait un coup de main de temps à autres pour te garder vivante (Merci Pa!)

Qu’est-ce qu’on en a fait des folies ensemble tout de même. On a visité tellement de coins du Québec, la musique à fond. On a même dormi ensemble.

J’en ai eu marre de toi. Je t’ai remplacée. Pour une plus récente, plus svelte, plus rugissante, plus luxueuse. Plus. Plus. Plus.

Je me disais : «  tu le mérites », « t’es rendu là Marie », « j’ai ben l’droit de me gâter », « si papa dit-oui, c’est légitime », « après tout, je travaille assez fort », « j’ai l’argent, pourquoi pas »…je me disais ça, ouais…

Voilà. Même après réflexion, calcul, recalcul, négociation, je me suis convaincue que j’avais besoin de toi. Tu faisais maintenant partie de ma vie.

Tu as fini par prendre être envahissante. J’étouffais. J’avais 32 ans.

Jamais je n’avais ressenti cela à ton égard.

Tu es devenue toxique. Je ne t’aimais plus. Moi qui t’avais tant vénérée.

Tu prenais trop de place.
Trop de place physiquement.
Trop de place financièrement.
Trop de place sur ma planète.
Trop de place sur ma liberté d’agir, de choisir.
Tse, Juste trop de place.

Je te réservais X pied carré de mon espace vital que tu occupais 95% du temps.
Je t’octroyais, sans blague, 22% de mon budget.
Je prenais même plus soin de toi que de moi-même.
Je t’ai traîné avec moi jusqu’en Australie, contre mon gré.

En retour? Pas grand chose outre nourrir mon égo.

Ce n’est pas la plus grande des fiertés de le pencher sur papier, mais je ne m’en veux pas. C’est correct, c’est mon processus, mon chemin.

Puis, je t’ai donc trouvé un nouveau partenaire. Il allait prendre soin de toi, ça se voyait dans ses yeux lorsqu’il t’a vue pour la première fois.
Moi? T’inquiète je n’ai pas pleuré. Étrangement, jme suis dites « Bon débarras! ».

Papa m’a aidé à te remplacer comme je n’étais pas encore tout à fait prête à faire une croix sur ton existence. Cette fois, bien que je te laissais occuper le même espace vital, tu n’allais plus gruger aucun petit % de mon budget. No way! Tu es trop futile pour gruger une parcelle des dollars que je gagne avec tant d’ardeur. Oui oui, je vais prendre soin de toi, mais je prendrai soin de moi avant. Et surtout, soit assurée que je ne paierais pas mensuellement ta présence dans ma vie.

Et prépare-toi, un jour nous nous quitterons pour de bon. Sache que ça viendra, j’en ai la forte conviction. 202X sera peut-être la bonne.

Chers Toyota Tercel, Mazda Protégé, Mazda 3, Hyundai Santa Fe, Honda Civic, Audi A4…et toi mon actuelle Honda Civic, il est temps que vous repreniez votre place dans le respect des limites planétaires.

Un tas de ferraille à 4 roues. C’est ça que vous êtes. RIEN DE PLUS.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *